5 questions à se poser pour faire d’Internet un espace plus agréable

Le 20 octobre 2017

La civilité en ligne correspond à la façon éthique de se comporter en décidant si certaines actions sont bonnes ou mauvaises. Réfléchir avant d'agir nous permet de faire de meilleurs choix et de contribuer à l'établissement d'une communauté en ligne plus agréable et plus sécuritaire.

Lorsque vous naviguez sur Internet, il est important de vous demander :

  1. Mes actions sont-elles légales?
    L'accessibilité du contenu illicite et protégé par le droit d'auteur facilite le téléchargement illégal, la fraude numérique et le plagiat. Ces activités ne sont pas acceptables pour autant. Il est important de comprendre quels contenus sont accessibles ou téléchargeables en toute sécurité afin de respecter la loi et de faire preuve d'un comportement approprié en ligne. Cela prévient également les risques de violation du droit d'auteur, de téléchargement de maliciels, d'éventuelles poursuites et conséquences criminelles. Vous avez la responsabilité de vous servir d'une source d'information légitime lorsque vous accédez à du contenu et faites des téléchargements.
  2. Mes actions sont-elles blessantes ou embarrassantes pour une autre personne?
    Quarante-deux pour cent (42 %) des jeunes déclarent avoir déjà été victime de cyberintimidation. La cyberintimidation peut avoir des conséquences négatives sur la confiance en soi, la réputation et la santé mentale d'une jeune personne. Soyez conscient des implications éthiques et juridiques liées au fait d'afficher des photos inappropriées, de dire des choses blessantes, de faire du « doxxing » (divulguer les renseignements personnels d'une autre personne pour inviter au harcèlement) et de faire d'autres actes de cyberintimidation.
  3. Mes actions pourront-elles nuire à ma réputation ou à celle d'une autre personne?
    Il est également possible de nuire involontairement à votre réputation ou à celle d'une autre personne en divulguant à outrance des renseignements personnels ou de l'information sur votre vie (ou celle d'autrui). Il est important d'obtenir le consentement des gens avant de partager des publications, des photos ou tout autre contenu. Tout le monde a droit de se prononcer sur la manière dont ses renseignements sont partagés et sur l'endroit où ils le sont .
  4. Mes actions mettent-elles des renseignements personnels à risque?
    De nombreux sites ont, par défaut, des paramètres qui donnent un accès plus étendu que vous ne le souhaiteriez  à vos renseignements personnels. Dans la mesure du possible, effectuez une vérification de la confidentialité et personnalisez vos paramètres afin de dissimuler vos renseignements personnels, comme votre numéro de téléphone et votre adresse. Lisez la politique de confidentialité ou les conditions d'utilisation des sites de média social ou des applications que vous utilisez pour vous assurer que vous ne partagez que l'information que vous souhaitez divulguer.
  5. La personne que je suis en ligne correspond-elle à celle que je suis vraiment?
    En raison de la possibilité de demeurer anonyme en ligne, il peut être facile d'ignorer la pensée éthique. Cela ne diminue pas pour autant notre responsabilité par rapport à nos actions. Certaines actions peuvent avoir de graves conséquences sociales ou juridiques. Bien que vous puissiez avoir de bonnes raisons d'utiliser une identité numérique différente dans certains médias sociaux ou communautés virtuelles (lorsque leurs conditions d'utilisation le permettent), rien ne vous empêche de demeurer fidèle à vous-même et de faire preuve d'autant d'empathie et de la même l'éthique que dans vos interactions en personne. Qui sait, la communauté virtuelle pourrait aimer davantage votre vraie personnalité!

Lisez notre publication  Civilité en ligne : Guide à l'intention des parents pour en apprendre davantage.


Suivez Pensez cybersécurité sur Twitter et Facebook.


Commentaires

En soumettant un commentaire, vous acceptez que Sécurité publique Canada recueille le commentaire et le publie sur ce site (politique sur les commentaires du carnet Web).



Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires pour cette entrée.

Date de modification :