Mettre fin à la cyberintimidation en éteignant l'ordinateur? Ce n'est pas une solution

Le 05 juin, 2014

Au cours des dernières semaines, vous nous avez fait part de vos opinions relativement aux différentes façons de faire face à la cyberintimidation, en tant qu'adolescents ou parents.

Le conseil que plusieurs personnes ont mentionné soit de « simplement éteindre l'ordinateur et aller jouer à l'extérieur » nous a particulièrement frappés.

Si seulement les choses étaient aussi simples.

La plupart des adolescents utilisent un ordinateur pour faire leurs devoirs, jouer à des jeux en ligne, interagir avec des amis virtuels ou rester en contact avec leurs grands-parents grâce à la messagerie vidéo. Pour la majorité des adolescents, la navigation en ligne n'est pas un choix; c'est une grande partie de leur journée.

Maintenant, imaginez-vous que vous êtes un adolescent et que ce monde virtuel d'informations et d'interactions humaines devienne un lieu où vous êtes mal à l'aise, où vous vous sentez jugé, attaqué et même détesté. Imaginez que le simple fait de vérifier vos courriels vous cause tant d'anxiété que vous préférez plutôt prendre du retard dans vos travaux scolaires et arrêter de parler à vos amis. Réfléchissez à ceci : comment vous sentiriez-vous si, plutôt que de regarder simplement des vidéos drôles d'animaux ou de vous renseigner sur la toute nouvelle citation de Neil deGrasse Tyson, vous constatiez que votre boîte de réception et votre fil d'actualité regorgeaient de commentaires méchants sur vous?

Imaginez-vous ensuite que vous devez vous rendre à l'école le lendemain et croiser les gens qui vous ont envoyé ces messages terribles. Même si vous éteignez votre ordinateur, que vous gardez le silence et que vous allez marcher à l'extérieur, rien ne change réellement. Les messages sont toujours là et pourraient même être plus nombreux. Il sera impossible de vous cacher éternellement.

Nous vous posons donc la question suivante : est-ce que le meilleur conseil à donner à une victime de cyberintimidation serait de lui dire d'éteindre son ordinateur?

Non.

Nous encourageons tous ceux qui sont victimes de cyberintimidation à faire face à ce qui se passe en parlant à quelqu'un de confiance, comme un parent ou un enseignant.

De plus, si vous êtes responsable d'un adolescent, essayez de créer un environnement sécuritaire dans lequel les conversations sur ce qui le dérange en ligne peuvent se produire. Il s'agit de la première étape pour mettre fin à la cyberintimidation. Nous sommes là pour vous aider. Nous vous fournissons de l'information sur la façon d'entamer une conversation, de faire face à la cyberintimidation et de trouver de l'aide, mais vous avez également un rôle important à jouer.

Ignorer le problème en « éteignant l'ordinateur et en allant jouer dehors » ne nous aidera pas à mettre fin à la cyberintimidation, partagez ce message et entamez une conversation honnête au sujet de la cyberintimidation.


Suivez Pensez cybersécurité sur Twitter et Facebook.


Commentaires

En soumettant un commentaire, vous acceptez que Sécurité publique Canada recueille le commentaire et le publie sur ce site (politique sur les commentaires du carnet Web).



Commentaires

Claude T.

Je ne comprends pas, si des TdC harcèlent quelqu'un, qu'il configure ses comptes pour les bloquer!

Date de modification :